Project Description

www.who.int

Contexte

L’Organisation Mondiale de la Santé est l’autorité chargée de la direction et de la coordination dans le domaine de la santé au sein du système des Nations Unies.Elle est responsable du leadership dans les questions de santé mondiale, de la définition du programme de recherche dans la santé, de l’élaboration des normes, de l’articulation des options de politiques fondées sur des preuves, de la fourniture d’une assistance technique aux pays et du suivi et de l’évaluation des tendances en matière de santé.

Objectifs et obstacles à surmonter

La disponibilité de diagnostics peu coûteux et robustes sur le lieu de soins (point-of-care, PoC) adaptés à des centres de santé éloignés dans les pays à revenus faibles et intermédiaires faciliterait la surveillance et l’identification des agents responsables (et/ou des réactions biologiques) et orienterait les décisions pour un traitement, une réponse et des comptes rendus rapides et adaptés. Ces outils vont également contribuer à la lutte contre la résistance aux antibiotiques de nombreux agents infectieux, due à une utilisation incorrecte des antibiotiques, antiviraux et anti-parasitaires en l’absence de diagnostic clair. De nouveaux diagnostics abordables sont également nécessaires pour les maladies non transmissibles. Une approche de ces outils diagnostiques consisterait à faciliter, par l’adoption de normes adaptées, le développement de dispositifs de diagnostic sur le lieu de soins qui seraient polyvalents.

L’OMS organise ainsi une consultation mondiale sur la normalisation des diagnostics (dont l’élaboration et l’adoption de normes sur les dossiers médiaux d’un appareil à l’autre et d’un appareil à la version électronique) afin de définir le niveau de normalisation qui serait souhaitable, les types de normes qui devraient être employées pour le développement de dispositifs de diagnostic (en particulier sur le lieu de soins et polyvalents), les problèmes auxquels les fabricants de diagnostics seraient confrontés si ces normes étaient adoptées et ce qui serait nécessaire pour résoudre ces problèmes (en particulier des modèles opérationnels et des mesures incitatives financières nouveaux). Cette consultation pourrait ouvrir la voie à l’élaboration de normes pour les diagnostics sur le lieu de soins, si les participants s’entendent sur la poursuite des recherches dans ce domaine.

Rôle d’Ahimsa

L’objectif consistait à :

  • organiser la réunion
  • identifier les principales parties concernées
  • étudier le retour d’information et la contribution des principales parties concernées
  • créer un comité international
  • créer des activités semblables dans le domaine des normes de diagnostics
  • proposer de nouveaux business models
  • participer à la consultation
  • préparer les étapes suivantes de la consultation :
    • création d’un groupe de travail pour identifier les normes d’interopérabilité qu’il faut élaborer/adopter.
    • création d’un groupe de travail pour proposer et élaborer de nouveaux modèles opérationnels afin de soutenir l’industrie dans la mise en oeuvre de nouvelles plates-formes de diagnostic polyvalentes (ouvertes) pour les centres de santé locaux dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.
    • création d’un consortium ouvert intégrant les sociétés de diagnostics et les autres parties concernées afin d’élaborer de nouvelles plates-formes de diagnostic sur la base de normes convenues et de nouveaux modèles opérationnels (business et financiers).